• Folie douce & Insomnies



    Étendue sur le lit, les yeux grands ouverts, mon âme rendue au silence de la nuit,
    J'attends l'assoupissement en vain et pressens la tourmente dans mon esprit.
    Tous ces visages qui défilent, ces éclats de voix, ces rires qui se sont taris,
    Ces âmes qui ont traversé ma vie en laissant leur empreinte et sont reparties...

    Quel est ce manque ? Quel est ce vide qui m'assaillit ?
    Vais-je pouvoir accéder un jour au répit ?
    Quelle est cette absurde mélancolie qui m'envahit ?

    Je tente de faire le vide, je fixe les lumières danser sur le crépis.
    Le tic tac de l'horloge donne le ton rythmé de mon ennui.
    Dehors, j'entends la brise qui vient me souffler mes écrits.

    Je ne veux plus attendre l'épuisement pour sombrer dans l'oubli.
    Je ne veux plus voir défiler les instants qui ont fait qui je suis.
    A défaut de renouer avec les paradis artificiels, mes faux amis,
    J'observe la volute de fumée de nicotine qui vrille sans un bruit.
    J'en remplis mes poumons, c'est étrange, je me sens en vie...

    Je voyage sans même bouger d'ici,
    J'écoute en boucle cette mélodie,
    A tous ceux qui sont partis,
    Je leur dis "Bonne nuit".



    27/01/2010

     



    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :